Skip to content

AAT D3

Description

Valider les performances d'un prototype ou d'un produit par la mise en oeuvre d'un ensemble de tests préalablement définis.

Progression

  • M1 (S4): L'élève est capable de mettre en œuvre les tests permettant de valider la solution proposée en suivant pas à pas une méthode explicitement décrite : il est capable de mettre en œuvre des méthodes de mesures et de contrôle pour effectuer des tests unitaires sur des circuits élémentaires ou des programmes élémentaires.

  • M2 (S6): L'élève est capable de prendre l'initiative de mettre en œuvre un protocole de tests permettant de valider la solution à évaluer.

  • M3 (S10): L'élève est capable de mettre en œuvre, de manière autonome, les tests permettant de valider une solution proposée, c.-à-d. de mettre en œuvre les méthodes de tests lors d'intégration de fonctionnalités (matérielles et/ou logicielles) et de critiquer la méthodologie de test en vue de l'améliorer (amélioration continue).

Liste des AAv (119)

  • 01_XBALR-AAv3 (12H): A l’issue du 1er semestre, les étudiants doivent être capables de vérifier la validité d'un algorithme (il réalise exactement la tâche pour laquelle il a été conçu) et sa robustesse (il est protégé de conditions anormales d'utilisation)

  • 01_XBALR-AAv6 (8H): A l’issue du 1er semestre, les étudiants doivent être capables de mesurer et comparer la complexité en termes de temps de calcul d'algorithmes fournis

  • 01_XDCAO-AAv5 (18H): L'étudiant saura réaliser une pièce ou un assemblage physique en utilisant un ou plusieurs moyens de prototypage rapide de la Forge (imprimante 3D FDM ou résine, découpeuse laser).

  • 02_XSZG2-AAv5 (18H): A l'issue de la ZG2, le groupe d'étudiants doit être capable d'utiliser la modélisation et la simulation d'un système physique avec une démarche itérative pour résoudre un problème de dimensionnement en ingénierie, en respectant un cahier des charges donné. L'ensemble de la démarche itérative sera synthétisée dans un document à compléter.

  • 02_XSZG2-AAv6 (7H): A l’issue de la première semaine de ZG2 l’étudiant sera capable avec son PC, en quelques minutes, de produire, manipuler ou afficher des séries temporelle décrites au format CSV, en écrivant un programme python qui s’inspire d’exemples fournis et respecte les normes de codages du cours S2-IPI.

  • 02_XSZG2-AAv7 (20H): A l'issue de la ZG2, le groupe d'étudiants sera capable de construire à partir de briques élémentaires un système (technologies composants discrets et microprogrammé) dans le domaine de l'acquisition de mesure, à partir d'un cahier des charges, de le mettre en œuvre et de le tester.

  • 02_XCELE-AAv5 (26H): A l'issue du semestre S2, l'étudiant sera capable de caractériser expérimentalement un système en utilisant les protocoles de mesure adéquats. Il présentera ses résultats sous la forme d'une synthèse comprenant des courbes légendées et exploitées. Les valeurs caractéristiques du système seront données avec des unités cohérentes et discutées au regard de celles attendues.

  • 02_XDAUT-AAv4 (15H): L'étudiant, à partir de ses schémas de câblage et/ou programme automate élaborés précédemment, sera capable de valider correctement* les performances du système de commande en expérimentant. Il raccordera les entrées/sorties de son système de commande aux capteurs et préactionneurs du banc didactique de manière à tester le respect du cahier des charges. Il intègrera aussi correctement* l'aspect sécurité (prise en compte du relais de sécurité Kas et de ses contacts associés).

  • 02_XDEDM-AAv2 (30H): A partir d'un besoin utilisateur, le groupe doit être capable de suivre une méthodologie imposée de conception mécanique et de proposer une solution au besoin exprimé et un prototype fonctionnel:

  • 02_XDIPI-AAv1 (20H): Un étudiant de S2, à la fin de IPI, est capable de mettre en oeuvre les grandes étapes d'un cycle de développement d'une trentaine d'heures, d'un logiciel interactif (par exemple un jeu) structuré par une boucle de simulation et des types abstraits de données dans le paradigme de la programmation procédurale, avec l'aide d'un superviseur qui valide ou propose les grandes lignes de chacune des étapes de ce cycle. Ces étapes sont :

  • 02_XDIPI-AAv2 (20H): Un étudiant de S2, à la fin de IPI, est capable de programmer avec efficience, sur son ordinateur personnel, une ou un ensemble de fonctionnalités logicielles simples à partir d'une conception préalable écrite ou d'un échange oral sur principe algorithmique.

  • 02_XDIPI-AAv3 (10H): Un étudiant de S2, à la fin de IPI, est capable de maitriser le temps au sein d'un programme. Maîtriser =

  • 02_XDIPI-AAv4 (20H): Un étudiant de S2, à la fin de IPI, est capable de décrire, d'implémenter et de tester des types abstraits de données en python et de proposer une implémentation équivalente dans le paradigme de la programmation orientée objet en respectant des règles d'écriture du langage. L'étudiant aura commencé à se familiariser avec les notions de classes, d'encapsulation, de collaboration et d'héritage.

  • 03_XDAUT-AAv2 (16H): A partir d'une partie opérative et d'une structure hiérachisée de grafcets spécifiant le fonctionnement d'un système de commande programmé et respectant un CdC pré-établi, le groupe d'étudiant doit être capable de programmer l'automate et de tester son fonctionnement en lien avec la partie opérative.

  • 03_XDAUT-AAv3 (4H): à partir d'une machine automatisée intégrant des sécurités câblées et leur propre programme, le groupe d'étudiant doit être capable de prouver le respect des procédures de traitements câblé et programmé de n'importe quel défaut. Le non respect de ces procédures doit être corrigé.

  • 03_XDAUT-AAv4 (12H): A partir d’une partie opérative pilotée par un automate avec un programme existant, l'équipe d’étudiant doit être capable de proposer une IHM fonctionnelle.

  • 03_XDAUT-AAv5 (16H): A partir d’une partie opérative pilotée par un automate avec un programme existant, l'équipe d’étudiant doit être capable de proposer une supervision fonctionnelle:

  • 03_XDAUT-AAv6 (8H): A partir d’une partie opérative pilotée par un automate avec un programme existant, comportant une IHM et une supervision, le groupe d’étudiant doit être capable d'élaborer et d'afficher sur PC des indicateurs de production en temps réel.

  • 03_XDPRG-AAV2 (21H): À l'issue de cet enseignement, un étudiant est capable de décrire dans un compte-rendu une démarche informelle de test de sa réalisation, en identifiant les dysfonctionnements, en reportant les

  • 04_XBPRG-AAv2 (14H): : À l'issue de cet enseignement, les étudiants du quatrième semestre seront capables d'utiliser les principaux types courants du langage Rust (arithmétiques ou élaborés).

  • 04_XCELE-AAv2 (30H): A l’issue du 4e semestre d’électronique, l’étudiant sera capable de déterminer, pour un système LTI décrit dans un formalisme donné, la réponse indicielle et fréquentielle en utilisant la résolution de l’équation différentielle ou la transformée de Laplace, et de représenter ces réponses sous forme adéquates. Les formalismes considérés incluent:

  • 04_XCELE-AAv3 (25H): A l’issue du 4e semestre d’électronique, l’étudiant sera capable de caractériser le comportement d’un système LTI représenté par sa réponse indicielle, sa réponse fréquentielle ou son diagramme des pôles et des zéros. La caractérisation portera sur les critères suivants:

  • 04_XCELE-AAv4 (30H): A l’issue du 4e semestre d’électronique, l’étudiant sera capable de proposer un circuit respectant un cahier des charges. Le cahier des charges sera spécifié sous la forme soit par de plusieurs paramètres caractéristiques d’une cellule d’ordre 2 (type, coefficient d’amplitification, fréquence propre, coefficient d’amortissement) ou soit par un gabarit fréquentiel. L'étudiant sera en mesure de vérifier la conformité de sa proposition avec le cahier des charges en utilisant un logiciel de simulation (Python/Numpy/Scipy et LTspice).

  • 04_XCCEL-AAv2 (53H): A l’issue du semestre l’élève a réalisé à partir d’un microcontrôleur et de composants électroniques élémentaires (résistances, condensateurs, diodes, transistors, leds, potentiomètres) au moins un projet multitâche décrit par un cahier des charges. Il faut :

  • 04_XDEDM-AAv2 (24H): A partir d'un besoin utilisateur, le groupe doit être capable de suivre une méthodologie de conception mécanique et de proposer des solutions au besoin exprimé, en particulier :

  • 04_XDSUP-AAv7 (14H): A partir d'un programme automate et d'une ergonomie donnée, le groupe d'étudiant doit être capable de programmer le fonctionnement de l'interface en y intégrant les verrouillages de sécurités, en vue d'une mise en oeuvre et d'une critique de l'ergonomie.

  • 04_XSZG4-AAv5 (15H): Créer correctement un protocole de test expérimental, le mettre en œuvre et identifier les causes de dysfonctionnement pour valider le fonctionnement du système :

  • 04_XCPRC-AAv2 (40H): A l'issue du semestre, l'étudiant est capable d'écrire un programme en langage C mettant en œuvre des fonctions, variables dont pointeurs, structures de contrôle.

  • 04_XCPRC-AAv3 (9H): A l'issue du semestre, l'étudiant de S4 est capable d'écrire un programme qui manipule les registres des périphériques visibles dans l'espace adressable d'un microcontrôleur et d'effectuer des opérations de masquage.

  • 04_XBPRG-AAV2 (24H): À l'issue de cet enseignement, un étudiant est capable de réaliser des tests unitaires et de mesurer des performances.

  • 04_XDELE-AAv2 (30H): A l’issue du 4e semestre d’électronique, l’étudiant sera capable de déterminer, pour un système LTI décrit dans un formalisme donné, la réponse indicielle et fréquentielle en utilisant la résolution de l’équation différentielle ou la transformée de Laplace, et de représenter ces réponses sous forme adéquates. Les formalismes considérés incluent:

  • 04_XDELE-AAv3 (25H): A l’issue du 4e semestre d’électronique, l’étudiant sera capable de caractériser le comportement d’un système LTI représenté par sa réponse indicielle, sa réponse fréquentielle ou son diagramme des pôles et des zéros. La caractérisation portera sur les critères suivants:

  • 04_XDELE-AAv4 (30H): A l’issue du 4e semestre d’électronique, l’étudiant sera capable de proposer un circuit respectant un cahier des charges. Le cahier des charges sera spécifié sous la forme soit par de plusieurs paramètres caractéristiques d’une cellule d’ordre 2 (type, coefficient d’amplitification, fréquence propre, coefficient d’amortissement) ou soit par un gabarit fréquentiel. L'étudiant sera en mesure de vérifier la conformité de sa proposition avec le cahier des charges en utilisant un logiciel de simulation (Python/Numpy/Scipy et LTspice).

  • 05_XCOBJ-AAv7 (12H): À l'issue du cours OBJ, un étudiant du cinquième semestre sera capable de réaliser un programme qui respecte des bonnes pratique et met en œuvre les principaux concepts de la programmation orientée objet, dans le cadre d'exercices guidés.

  • 05_XCMIP-AAv1 (36H): L'étudiant du cours de microprocesseurs, à l'issue du semestre, saura développer d'abord le modèle d'un microprocesseur élémentaire, en langage vhdl, puis un programme, dans le langage assembleur de ce microprocesseur,dont l'architecture globale aura été préalablement expliquée et fournie sous la forme d'un ensemble de blocs fonctionnels interconnectés, à modéliser chacun en VHDL, et à laquelle est associé un simulateur d'instructions assembleur, fourni et expliqué, puis vérifiera, par simulation de l'architecture pour certains cycles d'exécution pertinents du programme assembleur développé, que le contenu des registres et de la mémoire est conforme aux valeurs attendues.

  • 05_XCMIP-AAv2 (30H): L'étudiant du cours de microprocesseurs, à l'issue du semestre, saura composer et tester un programme, écrit en langage assembleur ARM seul ou mixant langage assembleur et langage C, en utilisant des outils de développement, pour la compilation et la visualisation des registres et du contenu de la mémoire, en respectant le standard AAPCS, afin d’exécuter un programme de calcul ou de traitement de chaînes de caractères sur un microcontrôleur STM32.

  • 05_XCMIP-AAv3 (33H): L'étudiant du cours de microprocesseurs, à l'issue du semestre, saura faire interagir un microcrontrôleur STM32 avec des leds, des boutons poussoirs et un signal de demande d'interruption extérieur au microcontrôleur

  • 05_XDASA-AAv6 (25H): A la fin du semestre, les étudiants seront capables de bien maîtriser les méthodes de mesure et de tests en utilisant un oscilloscope, et seront en mesure de concevoir un correcteur linéaire de type P, PI ou PID pour contrôler un système physique SISO. Ils seront aussi capable de vérifier les performances du correcteur.

  • 06_XCMIP-AAv4 (24H): L'étudiant du cours de microprocesseurs, à l'issue du semestre, sera capable d'utiliser un timer pour contrôler une temporisation ou la période d'interruptions périodiques ou générer un signal à modulation de largeur d'impulsion, modifier son rapport cyclique et l'appliquer à une broche physique du microcontrôleur STM32, en utilisant, dans un cadre guidé, l'interface de registres du timer, puis en complétant une API d'encapsulation des fonctionnalités du timer, écrite en langage C, pour obtenir une durée ou un signal PWM conforme à celui attendu.

  • 06_XCMIP-AAv5 (36H): L'étudiant du cours de microprocesseurs, à l'issue du semestre, saura faire communiquer par liaison série, RS232, I2C ou SPI, un microcrontrôleur STM32 avec un système numérique extérieur en développant une API simple (RS232) ou en utilisant une API simple, fournie et connue, (I2C, SPI), écrite en langage C, permettant l'émission et la réception d'un ensemble d'octets afin d'une part d'émettre et de recevoir des chaînes de caractères ASCII sans erreur et sans perte depuis et vers un terminal (RS232) et d'autre part de générer des trames I2C ou SPI, compatibles avec le circuit numérique adressé, dans le but de le configurer et de lire ou d'écrire des données.

  • 06_XCMIP-AAv6 (15H): L'étudiant du cours de microprocesseurs, à l'issue du semestre, saura utiliser un mode d'économie d'énergie d'un microcrontrôleur STM32 et saura faire communiquer un périphérique directement avec la mémoire (DMA), par la configuration de registres dédiés à la gestion de l'énergie et en mettant en œuvre, dans un cadre guidé, un périphérique DMA du microcontrôleur STM32 afin de mettre en sommeil le processeur lors de ses périodes d'inactivité et d’échanger des données sans intervention du processeur.

  • 06_XDASN-AAv2 (20H): Les étudiants seront capables de déterminer analytiquement la réponse temporelle d’un système SISO SLIT à temps discret lorsqu’un signal numérique est envoyé à son entrée, et de déterminer les principales caractéristiques de cette réponse. Les caractéristiques de la réponse temporelles incluent :

  • 06_XDASN-AAv4 (20H): Les étudiants seront capables de synthétiser un correcteur numérique par une méthode fréquentielle pour asservir un système SLIT à temps contenu en respectant les contraintes d’un cahier des charges. Les étudiants seront capables de valider leur correcteur avec un logiciel de simulation et de critiquer les performances obtenues en termes de

  • 06_XDSIG-AAv6 (22H): A la fin du semestre, l’étudiant doit être capable d’implémenter ces techniques de base du traitement numérique du signal dans un langage interprété de type python, matlab ou octave, et les implanter sur une cible matérielle (unité de traitement numérique). L’étudiant aura consulté et assimilé les ressources scientifiques nécessaires afin de répondre au travail à réaliser.

  • 06_XSZG6-AAv3 (12H): mettre en place un protocole de test pour un système mécatronique non mobile à deux axes autopilotés, le mettre en œuvre et en évaluer les résultats

  • 06_XCMIP-AAv4 (24H): L'étudiant du cours de microprocesseurs, à l'issue du semestre, sera capable d'utiliser un timer pour contrôler une temporisation ou la période d'interruptions périodiques ou générer un signal à modulation de largeur d'impulsion, modifier son rapport cyclique et l'appliquer à une broche physique du microcontrôleur STM32, en utilisant, dans un cadre guidé, l'interface de registres du timer, puis en complétant une API d'encapsulation des fonctionnalités du timer, écrite en langage C, pour obtenir une durée ou un signal PWM conforme à celui attendu.

  • 06_XCMIP-AAv5 (36H): L'étudiant du cours de microprocesseurs, à l'issue du semestre, saura faire communiquer par liaison série, RS232, I2C ou SPI, un microcrontrôleur STM32 avec un système numérique extérieur en développant une API simple (RS232) ou en utilisant une API simple, fournie et connue, (I2C, SPI), écrite en langage C, permettant l'émission et la réception d'un ensemble d'octets afin d'une part d'émettre et de recevoir des chaînes de caractères ASCII sans erreur et sans perte depuis et vers un terminal (RS232) et d'autre part de générer des trames I2C ou SPI, compatibles avec le circuit numérique adressé, dans le but de le configurer et de lire ou d'écrire des données.

  • 06_XCMIP-AAv6 (15H): L'étudiant du cours de microprocesseurs, à l'issue du semestre, saura utiliser un mode d'économie d'énergie d'un microcrontrôleur STM32 et saura faire communiquer un périphérique directement avec la mémoire (DMA), par la configuration de registres dédiés à la gestion de l'énergie et en mettant en œuvre, dans un cadre guidé, un périphérique DMA du microcontrôleur STM32 afin de mettre en sommeil le processeur lors de ses périodes d'inactivité et d’échanger des données sans intervention du processeur.

  • 06_XDASN-AAv2 (20H): Les étudiants seront capables de déterminer analytiquement la réponse temporelle d’un système SISO SLIT à temps discret lorsqu’un signal numérique est envoyé à son entrée, et de déterminer les principales caractéristiques de cette réponse. Les caractéristiques de la réponse temporelles incluent :

  • 06_XDASN-AAv4 (20H): Les étudiants seront capables de synthétiser un correcteur numérique par une méthode fréquentielle pour asservir un système SLIT à temps contenu en respectant les contraintes d’un cahier des charges. Les étudiants seront capables de valider leur correcteur avec un logiciel de simulation et de critiquer les performances obtenues en termes de

  • 06_XDSIG-AAv6 (22H): A la fin du semestre, l’étudiant doit être capable d’implémenter ces techniques de base du traitement numérique du signal dans un langage interprété de type python, matlab ou octave, et les implanter sur une cible matérielle (unité de traitement numérique). L’étudiant aura consulté et assimilé les ressources scientifiques nécessaires afin de répondre au travail à réaliser.

  • 05AODOBJ-AAv7 (12H): À l'issue du cours UML, un étudiant du cinquième semestre sera capable de réaliser un programme qui respecte des bonnes pratique et met en œuvre les principaux concepts de la programmation orientée objet, dans le cadre d'exercices guidés.

  • 05AODPRC-AAv3 (8H): A l’issue du cours de programmation, un étudiant du cinquième semestre sera capable de vérifier la validité d'un algorithme (il réalise exactement la tâche pour laquelle il a été conçu) et sa robustesse (il est protégé de conditions anormales d'utilisation)

  • 05AODPRC-AAv6 (14H): : A l’issue du cours de programmation, un étudiant du cinquième semestre seront capables d'utiliser les principaux types courants (arithmétiques ou élaborés).

  • 05AOEMIP-AAv1 (30H): L'étudiant du cours de microprocesseurs, à l'issue du semestre, saura composer et tester un programme écrit en langage assembleur ARM en utilisant des outils de développement, pour la compilation et la visualisation des registres et du contenu de la mémoire, en respectant le standard AAPCS, afin d’exécuter un programme de calcul ou de traitement de chaînes de caractères sur un microcontrôleur STM32.

  • 05AOEMIP-AAv2 (33H): L'étudiant du cours de microprocesseurs, à l'issue du semestre, saura faire interagir un microcrontrôleur STM32 avec des leds, des boutons poussoirs et un signal de demande d'interruption extérieur au microcontrôleur

  • 05AOEMIP-AAv3 (24H): L'étudiant du cours de microprocesseurs, à l'issue du semestre, sera capable d'utiliser un timer pour contrôler une temporisation ou la période d'interruptions périodiques ou générer un signal à modulation de largeur d'impulsion, modifier son rapport cyclique et l'appliquer à une broche physique du microcontrôleur STM32, en utilisant, dans un cadre guidé, l'interface de registres du timer, puis en complétant une API d'encapsulation des fonctionnalités du timer pour obtenir une durée ou un signal PWM conforme à celui attendu.

  • 05AOGASA-AAv6 (25H): A la fin du semestre, les étudiants seront capables de bien maîtriser les méthodes de mesure en utilisant un oscilloscope, et seront en mesure de concevoir un correcteur linéaire de type P, PI ou PID pour contrôler un système physique SISO.

  • 06POEASN-AAv2 (20H): Les étudiants seront capables de déterminer analytiquement la réponse temporelle d’un système SISO SLIT à temps discret lorsqu’un signal numérique est envoyé à son entrée, et de déterminer les principales caractéristiques de cette réponse. Les caractéristiques de la réponse temporelles incluent :

  • 06POEASN-AAv4 (20H): Les étudiants seront capables de synthétiser un correcteur numérique par une méthode fréquentielle pour asservir un système SLIT à temps contenu en respectant les contraintes d’un cahier des charges. Les étudiants seront capables de valider leur correcteur avec un logiciel de simulation et de critiquer les performances obtenues en termes de

  • 06POESIN-AAv6 (17H): A la fin du semestre, l’étudiant doit être capable d’implémenter ces techniques de base du traitement numérique du signal dans un langage interprété de type python, matlab ou octave, et les implanter sur une cible matérielle (unité de traitement numérique). L’étudiant aura consulté et assimilé les ressources scientifiques nécessaires afin de répondre au travail à réaliser.

  • 06POGPRP-AAV2 (24H): A l'issue du projet, l'étudiant sera capable de concevoir une cinématique de robots à roues qui soit viable et conforme aux tâches à effectuer, ainsi qu'aux spécifications du matériel. Il saura établir le modèle cinématique permettant de synthétiser la commande. Il sera capable de calculer la consigne de commande bas-niveau (en vitesse des roues) en fonction des consignes de commande haut-niveau (direction et vitesse longitudinale du robot). Les élements d'évaluation sont les suivants:

  • 06POGPRP-AAV4 (12H): A l'issue du projet, les étudiants seront capables de programmer un microcontrôleur afin de contrôler des servomoteurs, dans une application de robotique mobile. Le Robot devra être pilotable à distance, et aura la capacité de suivre une ligne au sol. Les différentes fonctionnalités du robot seront validées par une démonstration en fin de projet.

  • 06POGEMB-AAv1 (42H): L'étudiant du cours de microprocesseurs, à l'issue du semestre, saura faire communiquer par liaison série, RS232, I2C ou SPI, un microcrontrôleur STM32 avec un système numérique extérieur en développant une API simple (RS232) ou en utilisant une API simple, fournie et connue, (I2C, SPI) permettant l'émission et la réception d'un ensemble d'octets afin d'une part d'émettre et de recevoir des chaînes de caractères ASCII sans erreur et sans perte depuis et vers un terminal (RS232) et d'autre part de générer des trames I2C ou SPI, compatibles avec le circuit numérique adressé, dans le but de le configurer et de lire ou d'écrire des données.

  • 07_X-ST7-AAv3 (40H): A l'issue du stage technicien, l'étudiant sera capable Prototyper / implémenter / intégrer une solution en suivant la procédure parfaitement décrite par l'encadrant de manière à obtenir un résultat fonctionnel

  • 07_X-CRS-AAv2 (29.25H): À l'issue de cet enseignement, les étudiants du septième semestre seront capables de comprendre et d'appliquer la mise en oeuvre de bas niveau (sans recourir à des bibliothèques tierces dissimulant l'essentiel) de programmes communiquant selon les protocoles du modèle TCP/IP (clients et serveurs UDP et TCP).

  • 07_X-CRS-AAv3 (36H): À l'issue de cet enseignement, les étudiants du septième semestre seront capables de comprendre et d'appliquer la mise en oeuvre de bas niveau (sans recourir à des bibliothèques tierces dissimulant l'essentiel) de programmes communiquant selon les protocoles du modèle HTTP (clients et serveurs HTTP, HTTPS, WebSocket).

  • 07_X-CRS-AAv5 (33.75H): À l'issue de cet enseignement, les étudiants du septième semestre seront capables de réaliser et coordonner un réseau de capteurs autour du bus CAN.

  • 07_X-IPS-AAv2 (16H): CAO électronique. À l'issue de cet enseignement, l'étudiant du septième semestre sera capable, en groupe de 4 à 5 étudiants, de concevoir, monter, tester et valider une carte électronique doubles faces (sans trou métallisé) fonctionnelle.

  • 07_X-IPS-AAv3 (26H): Mise en oeuvre autonome d'un microcontrôleur pour une application d'instrumentation. À l'issue de cet enseignement, l'étudiant du septième semestre sera capable, en groupe de 4 à 5 étudiants, de mettre en oeuvre un système numérique permettant d'instrumenté un système physique (par exemple un moteur, chauffage, pendule, actionneur à alliage à mémoire de forme ...).

  • 07_X-IPS-AAv5 (12H): Comparaison de résultats expérimentaux avec des calculs théoriques ou des simulations. À l'issue de cet enseignement, l'étudiant du septième semestre sera capable, en groupe de 4 à 5 étudiants, de faire le lien entre des données expérimentales qu'ils ont produites et des résultats théoriques obtenus par calcul et/ou simulation numérique.

  • 07_X-IPS-AAv9 (13H): Modélisation pour la commande vectorielle d'un moteur synchrone. À l'issue de cet enseignement, l'étudiant du septième semestre sera capable, en binôme, d'établir un modèle afin de mettre en oeuvre la commande vectorielle d'un moteur synchrone, avec les asservissements de courant et de vitesse. Le contexte de développement amènera à la maîtrise des outils de prototypage rapide afin de basculer d'un modèle simulé à un code fonctionnel pour la cible.

  • 07_X-IPS-AAv10 (12H): Variation de vitesse. À l'issue de cet enseignement, l'étudiant du septième semestre sera capable, en binôme, de concevoir un programme permettant de piloter un variateur de vitesse via un bus de terrain afin de respecter les différents modes de marche.

  • 07_X-SEN-AAv1 (27H): A l'issue du semestre 7, l'étudiant sera capable d'expliquer, lors d'un entretien oral, à l'aide du code développé dans un cadre guidé, pour une architecture ARM Cortex-M, le principe de fonctionnement d'un appel système, de la commutation de tâche, du bloquage de tâches par sémaphore, et de l'utilisation des sémaphores pour réaliser la synchronisation des tâches avec les périphériques matériels.

  • 07_X-SEN-AAv2 (9H): A l'issue du semestre 7, l'étudiant sera capable d'écrire un driver pour un système d'exploitation simple pour permettre à une tâche de communiquer de manière optimale avec un périphérique de son choix et de démontrer son bon fonctionnement à l'aide d'un programme de test qu'il aura écrit.

  • 07_X-SEN-AAv3 (30H): A l'issue du semestre 7, l'étudiant sera capable de concevoir une application sur microcontrôleur STM32 dans laquelle l'ensemble du travail à réaliser a été découpé en plusieurs tâches, en respectant un cahier des charges et de rajouter les éléments de synchronisation nécéssaires à l'échanges des données entre tâches et avec les périphériques. Il sera capable de programmer sa solution en utilisant les primitives de FreeRTOS.

  • 07_X-SEN-AAv4 (30H): A l'issue du semestre 9, l'étudiant sera capable de structurer un projet embarqué de manière à assurer une sécurité de fonctionnement optimale.

  • 07_X-SEN-AAv5 (30H): A l'issue du semestre 7, l'étudiant sera capable de déployer une solution de communication sécurisée pour transmettre et exploiter des données provenant de capteurs dans le cloud.

  • 07_O-TSI-AAv3 (12H): A la fin du semestre, l’étudiant doit être capable de faire la modélisation et l’analyse spectrale des principes de modulation et de démodulation d’amplitude et de fréquence. L’étudiant doit savoir analyser et interpréter les représentations temporelles et fréquentielles des signaux analogiques correspondants aux formats de modulation suivants : AM (double bande avec porteuse DSB, double bande à porteuse supprimée DSB-SC, bande latérale unique SSB) et FM (bande étroite, bande large). Il doit également savoir s’appuyer sur les outils de simulation (python, matlab ou octave) et sur l’analyseur de spectre pour effectuer une démodulation par détecteur d’enveloppe ou par détecteur synchrone.

  • 07_O-TSI-AAv4 (28H): A la fin du semestre, l’étudiant doit être capable de concevoir, analyser et mettre en œuvre des filtres numériques de type RII ou RIF en réponse à des spécifications d’un cahier des charges. Pour mener à bien ce travail, l’étudiant devra pouvoir : (1) Traduire les spécifications sous forme d’un gabarit. (2) Choisir adéquatement une structure de filtre (RII ou RIF) et une méthode de synthèse (transformation bilinéaire, invariance impulsionnelle ou échantillonnage de la fonction de transfert) en argumentant la pertinence des choix effectués. (3) Déterminer les coefficients du filtre par calcul direct ou à l’aide d’outil de prototypage rapide type matlab/simulink. (4) Implémenter le filtre dans un langage interprété de type python, matlab ou octave et valider ses performances vis-à-vis du gabarit spécifié. Il devra également pouvoir étudier l’influence de la distorsion en fréquence impliquée par la méthode de synthèse. (5) Choisir une forme (directe, cascade ou parallèle) de mise en œuvre. Il devra également pouvoir étudier l’influence de la distorsion en fréquence impliquée par la quantification du filtre sur un nombre fini de bits (sensibilité à la représentation finie des coefficients). (6) Implanter le filtre sur une cible matérielle de type microcontrôleur ou DSP. (7) Valider la synthèse vis-à-vis du cahier des charges par mesure à l’aide d’un analyseur de spectre.

  • 07_O-TSI-AAv5 (21H): A la fin du semestre, l’étudiant doit être capable de concevoir, analyser et mettre en œuvre un synthétiseur numérique à synthèse soustractive supportant le protocole de communication MIDI (Musical Instrument Digital Interface) dédié à la musique. Pour mener à bien ce travail, l’étudiant devra pouvoir : (1) Générer des signaux sonores de base de type sinus, carré, triangle, dent de scie par lecture de table. La fréquence de ces signaux devra être fonction de la note saisie au clavier MIDI. L’amplitude devra être modulée au cours du temps par une enveloppe de type ADSR (Attack Decay Sustain Release pour Attaque Chute Entretien Extinction en français). (2) Simuler et mettre en œuvre un filtrage numérique de type RII ou RIF dont la résonnance et la fréquence de coupure sont adaptées à la note reçue. La gestion de l’enveloppe d’amplitude (ADSR) devrait donner vie au son généré. (3) Ajouter un traitement numérique du son pour générer des effets de type Réverb (réverbération) ou de polyphonie. (4) Implanter ces algorithmes de la synthèse sonore sur une cible matériel de type microcontrôleur ou DSP.

  • 07_O-TSI-AAv7 (15H): A la fin du semestre, l’étudiant sera capable d’appliquer efficacement sur une image d’entrée un ou plusieurs algorithmes classiques de traitement et d’analyse d’images. Il doit être en mesure d’optimiser la paramétrisation de chaque algorithme et d’analyser la pertinence et les limites des résultats obtenus.

  • 07_O-TSI-AAv8 (12H): A la fin du semestre, l’étudiant sera capable de concevoir, analyser et mettre en œuvre une chaine de traitement et d’analyse d’images en réponse à un cahier des charges traduisant les besoins d’une nouvelle application de vision par ordinateur. Il s’agit en particulier de : (1) trouver le bon opérateur de prétraitement vis-à-vis de la nature du bruit dans l’image (gaussien, impulsionnel ou uniforme), (2) faire un choix justifié sur la méthode et sur l’opérateur de segmentation à utiliser, (3) savoir identifier les bons attributs caractéristiques pour l’analyse et l’exploitation de l’information présente dans l’image, (4) choisir un algorithme de reconnaissance d’objets adapté à la problématique, (5) implémenter les algorithmes dans un langage interprété de type matlab ou octave et finalement (6) faire les tests nécessaires pour valider la solution proposée et évaluer de manière critique les résultats obtenus.

  • 07_O-TSI-AAv9 (6H): A la fin du semestre, l’étudiant sera capable d’utiliser les outils de la bibliothèque openCV et réaliser l’implantation d’une solution de traitement et d’analyse d’images sur une carte type microcontrôleur connectée à une caméra.

  • 07_O-MSI-AAv3 (20H): A la fin du module MSI, un étudiant sera capable d’utiliser un Framework. En particulier, un étudiant sera capable de développer une application REST en utilisant le modèle d’architecture Model-View-Controller (MVC)

  • 07_O-MSI-AAv4 (10H): A la fin de l’enseignement, l'étudiant sera capable de comprendre la notion de test. En particulier, un étudiant sera capable d’écrire des tests automatisés.

  • 07_O-CMV-AAv3 (14H): A la fin de l'enseignement, dans un contexte pluridisciplinaire donné, avec un système existant imparfait, partiellement documenté et éventuellement non-fonctionnel, et avec un cahier des charges disciplinaires donné, le groupe d'étudiant doit être capable de mettre en oeuvre une démarche complète de conception: analyse du besoin, choix justifié de solutions, conception et dimensionnement, réalisation, validation et documentation.

  • 07_O-CMV-AAv4 (13H): À l'issue de cet enseignement, le groupe d'étudiants doit être capable de mettre en oeuvre un système numérique permettant de mesurer les grandeurs physiques nécessaires à l'étude et la caractérisation des vibrations d'un système mécanique. Pour mettre en oeuvre cette chaîne d'instrumentation, le groupe d'étudiants devra être capable de :

  • 07_O-CMV-AAv5 (12H): À l'issue de cet enseignement, le groupe d'étudiants doit être capable d'asservir un moteur en rotation permettant d'exciter un système vibrant. Pour mettre en oeuvre cet asservissement, le groupe d'étudiants devra être capable de :

  • 08_X-ST8-AAV6 (200H): A l'issue du stage assistant ingénieur, l'étudiant sera capable de proposer et mettre en oeuvre les tests permettant de valider une conception répondant à une représentation fonctionnelle donnée. Les résultats de ces tests seront présentés de manière complète, synthétique et efficace de manière à permettre leur analyse. L'étudiant sera alors aussi capable de proposer les modifications à apporter à la conception permettant de rendre le prototype fonctionnel et conforme aux attentes.

  • 07_O-TSI-AAv3 (12H): A la fin du semestre, l’étudiant doit être capable de faire la modélisation et l’analyse spectrale des principes de modulation et de démodulation d’amplitude et de fréquence. L’étudiant doit savoir analyser et interpréter les représentations temporelles et fréquentielles des signaux analogiques correspondants aux formats de modulation suivants : AM (double bande avec porteuse DSB, double bande à porteuse supprimée DSB-SC, bande latérale unique SSB) et FM (bande étroite, bande large). Il doit également savoir s’appuyer sur les outils de simulation (python, matlab ou octave) et sur l’analyseur de spectre pour effectuer une démodulation par détecteur d’enveloppe ou par détecteur synchrone.

  • 07_O-TSI-AAv4 (28H): A la fin du semestre, l’étudiant doit être capable de concevoir, analyser et mettre en œuvre des filtres numériques de type RII ou RIF en réponse à des spécifications d’un cahier des charges. Pour mener à bien ce travail, l’étudiant devra pouvoir : (1) Traduire les spécifications sous forme d’un gabarit. (2) Choisir adéquatement une structure de filtre (RII ou RIF) et une méthode de synthèse (transformation bilinéaire, invariance impulsionnelle ou échantillonnage de la fonction de transfert) en argumentant la pertinence des choix effectués. (3) Déterminer les coefficients du filtre par calcul direct ou à l’aide d’outil de prototypage rapide type matlab/simulink. (4) Implémenter le filtre dans un langage interprété de type python, matlab ou octave et valider ses performances vis-à-vis du gabarit spécifié. Il devra également pouvoir étudier l’influence de la distorsion en fréquence impliquée par la méthode de synthèse. (5) Choisir une forme (directe, cascade ou parallèle) de mise en œuvre. Il devra également pouvoir étudier l’influence de la distorsion en fréquence impliquée par la quantification du filtre sur un nombre fini de bits (sensibilité à la représentation finie des coefficients). (6) Implanter le filtre sur une cible matérielle de type microcontrôleur ou DSP. (7) Valider la synthèse vis-à-vis du cahier des charges par mesure à l’aide d’un analyseur de spectre.

  • 07_O-TSI-AAv5 (21H): A la fin du semestre, l’étudiant doit être capable de concevoir, analyser et mettre en œuvre un synthétiseur numérique à synthèse soustractive supportant le protocole de communication MIDI (Musical Instrument Digital Interface) dédié à la musique. Pour mener à bien ce travail, l’étudiant devra pouvoir : (1) Générer des signaux sonores de base de type sinus, carré, triangle, dent de scie par lecture de table. La fréquence de ces signaux devra être fonction de la note saisie au clavier MIDI. L’amplitude devra être modulée au cours du temps par une enveloppe de type ADSR (Attack Decay Sustain Release pour Attaque Chute Entretien Extinction en français). (2) Simuler et mettre en œuvre un filtrage numérique de type RII ou RIF dont la résonnance et la fréquence de coupure sont adaptées à la note reçue. La gestion de l’enveloppe d’amplitude (ADSR) devrait donner vie au son généré. (3) Ajouter un traitement numérique du son pour générer des effets de type Réverb (réverbération) ou de polyphonie. (4) Implanter ces algorithmes de la synthèse sonore sur une cible matériel de type microcontrôleur ou DSP.

  • 07_O-TSI-AAv7 (15H): A la fin du semestre, l’étudiant sera capable d’appliquer efficacement sur une image d’entrée un ou plusieurs algorithmes classiques de traitement et d’analyse d’images. Il doit être en mesure d’optimiser la paramétrisation de chaque algorithme et d’analyser la pertinence et les limites des résultats obtenus.

  • 07_O-TSI-AAv8 (12H): A la fin du semestre, l’étudiant sera capable de concevoir, analyser et mettre en œuvre une chaine de traitement et d’analyse d’images en réponse à un cahier des charges traduisant les besoins d’une nouvelle application de vision par ordinateur. Il s’agit en particulier de : (1) trouver le bon opérateur de prétraitement vis-à-vis de la nature du bruit dans l’image (gaussien, impulsionnel ou uniforme), (2) faire un choix justifié sur la méthode et sur l’opérateur de segmentation à utiliser, (3) savoir identifier les bons attributs caractéristiques pour l’analyse et l’exploitation de l’information présente dans l’image, (4) choisir un algorithme de reconnaissance d’objets adapté à la problématique, (5) implémenter les algorithmes dans un langage interprété de type matlab ou octave et finalement (6) faire les tests nécessaires pour valider la solution proposée et évaluer de manière critique les résultats obtenus.

  • 07_O-TSI-AAv9 (6H): A la fin du semestre, l’étudiant sera capable d’utiliser les outils de la bibliothèque openCV et réaliser l’implantation d’une solution de traitement et d’analyse d’images sur une carte type microcontrôleur connectée à une caméra.

  • 07_O-MSI-AAv3 (20H): A la fin du module MSI, un étudiant sera capable d’utiliser un Framework. En particulier, un étudiant sera capable de développer une application REST en utilisant le modèle d’architecture Model-View-Controller (MVC)

  • 07_O-MSI-AAv4 (10H): A la fin de l’enseignement, l'étudiant sera capable de comprendre la notion de test. En particulier, un étudiant sera capable d’écrire des tests automatisés.

  • 07_O-CMV-AAv3 (14H): A la fin de l'enseignement, dans un contexte pluridisciplinaire donné, avec un système existant imparfait, partiellement documenté et éventuellement non-fonctionnel, et avec un cahier des charges disciplinaires donné, le groupe d'étudiant doit être capable de mettre en oeuvre une démarche complète de conception: analyse du besoin, choix justifié de solutions, conception et dimensionnement, réalisation, validation et documentation.

  • 07_O-CMV-AAv4 (13H): À l'issue de cet enseignement, le groupe d'étudiants doit être capable de mettre en oeuvre un système numérique permettant de mesurer les grandeurs physiques nécessaires à l'étude et la caractérisation des vibrations d'un système mécanique. Pour mettre en oeuvre cette chaîne d'instrumentation, le groupe d'étudiants devra être capable de :

  • 07_O-CMV-AAv5 (12H): À l'issue de cet enseignement, le groupe d'étudiants doit être capable d'asservir un moteur en rotation permettant d'exciter un système vibrant. Pour mettre en oeuvre cet asservissement, le groupe d'étudiants devra être capable de :

  • 09_O-CNO-AAV2 (20H): L'étudiant du module CNO, à l'issue du module, en binôme, saura utiliser les fonctionnalités de l’analyseur de spectre optique (OSA) pour réaliser la caractérisation expérimentale statique (pertes, gain, SMSR, OSNR, NF) des composants d’une chaîne de communication optique comportant un laser DFB, un modulateur, une fibre optique de longueur quelconque et un amplifica-teur optique, et de rédiger un rapport d’études.

  • 09_O-CNO-AAV3 (10H): L'étudiant du module CNO, à l'issue du module, sera capable, de dimensionner et de concevoir une chaîne de com-munication optique correspondant à un cahier des charges précis et fourni et de la vali-der au moyen de simulations avec un logiciel dédié (par exemple OptisystemTM de Op-tiwave).

  • 09_O-CNO-AAV8 (15H): L'étudiant du module CNO, à l'issue du module, sera capable d’analyser, d’implémenter et d’étudier les performances (en EVM, SER, BER) d’une chaîne de communication numérique mono-porteuse (M-QAM, M-PSK) ou multi-porteuse (CP-OFDM) simple pour un canal additif gaussien ou sélectif en fréquence stationnaire. L’étudiant sera également capable d’implémenter quelques algorithmes classiques au niveau du récepteur à l’aide de préambule et sym-boles pilotes (correction de décalage de fréquence porteuse, synchronisation, égalisa-tion zero-forcing, égalisation LMS linéaire).

  • 09_O-MRA-AAv6 (12.5H): À la fin du semestre, les étudiants de MRA seront capables de faire intéragir les différents modèles d'un robot (géométrique, cinématostatique et dynamique) au sein d'un programme de simulation/commande en programation haut-niveau (Scilab). Ceci inclue:

  • 09_O-MRA-AAv9 (18.75H): À la fin du semestre, les étudiants de MRA seront capables de synthétiser le système et les lois de contrôle-commande des robots mobiles à roues, basés modèle:

  • 09_O-MRA-AAv10 (18.75H): À la fin du semestre, les étudiants de MRA seront capables d'implémenter une solution théorique en robotique mobile (structure, assemblage mécatronique et programmation) sur un support physique existant (type plateforme robots LEGO). Ceci inclut:

  • 09_O-CSP-AAv1 (15H): L'étudiant du module CSP, à l'issue du module, saura utiliser la chaîne de développement d'un système sur puce programmable (Intel-FPGA) pour concevoir un système numérique, depuis la modélisation en langage VHDL d'un circuit numérique spécifique jusqu'au fonctionnement du système complet sur cible matérielle lorsque des fichiers génériques à adapter ou des fichiers à compléter, de format connu, sont fournis

  • 09_O-CSP-AAv2 (36H): L'étudiant du module CSP, à l'issue du module, sera capable de proposer le modèle synthétisable d'un circuit numérique synchrone, en langage VHDL, et comportant à la fois des blocs fonctionnels combinatoires et séquentiels d'une complexité comparable à ceux vus dans le cours de circuits numériques

  • 09_O-CSP-AAv3 (15H): L'étudiant du module CSP, à l'issue du module, saura connecter à une interface Avalon un circuit numérique compatible et saura spécifier le format des cycles de lecture et d'écriture adaptés à ce cicuit numérique permettant un échange de données optimal

  • 09_O-CSP-AAv4 (42H): L'étudiant du module CSP, à l'issue du module, saura concevoir l'architecture d'un circuit numérique synchrone, structurée en une unité de traitement et une unité de contrôle, éventuellement elles-mêmes hiérarchisées, correspondant à un cahier des charges fourni, avec des signaux et des blocs fonctionnels clairement identifiés et spécifiés et en minimisant le risque d'un état métastable dû à la présence éventuelle de signaux asynchrones ou de domaines d'horloges

  • 09_O-CSP-AAv5 (15H): L'étudiant du module CSP, à l'issue du module, saura organiser une unité de contrôle sous forme hiérarchisée et structurée afin de faciliter son développement et son test permettant la commande de tous les éléments de l'unité de traitement associée pour obtenir un fonctionnement global, traitement et contrôle, correct

  • 09_O-CSP-AAv6 (21H): L'étudiant du module CSP, à l'issue du module, saura développer en langage C un pilote (ou API : Application Programming Interface) adapté à un circuit numérique donné afin de pouvoir l'utiliser dans une application logicielle écrite en langage C sans connaître les détails de son implémentation matérielle

  • 09_O-CCM-AAV3 (12H): A la fin de ce cours, l’étudiant.e sera capable de construire un observateur d’état et de synthétiser un contrôle par retour d’état observé sur un système linéaire SISO répondant à un cahier des charges (stabilité, précision, rapidité, robustesse).

  • 09_O-CCM-AAV4 (12H): A la fin de ce cours, l’étudiant.e sera capable de modéliser les incertitudes de modélisation d’un système dynamique à temps discret et les incertitudes d’observation de l’état du système, en vue d’une estimation adaptative de l’état qu’il réalisera par filtrage de Kalman pour le cas de systèmes linéaires.

  • 09_O-CCM-AAV5 (20H): A la fin de ce cours, l’étudiant.e sera capable de linéariser un processus dynamique ou une loi d’observation afin de procéder à une estimation d’état adaptative par filtrage de Kalman étendu (filtre EKF) et d’effectuer une comparaison avec un filtre de Kalman Unscented (UKF).

  • 09_O-CCM-AAV6 (16H): A la fin de ce cours, l’étudiant.e sera capable de réaliser une commande d’un système linéaire par retour d’état selon un critère d’optimisation quadratique : commande LQR ou commande LQG lorsque l’état n’est que partiellement observé

  • 09_O-CCM-AAV8 (42H): A la fin de ce cours, l’étudiant.e sera capable d’implémenter, implanter et régler quelques solutions de commande de systèmes non-linéaires : commande linéarisante, commande par platitude, commande par fonction de Lyapunov,…

  • 10_X-S10-AAv5 (200H): A l'issue du stage ingénieur, l'étudiant est capable de rédiger tous les tests permettant de valider une conception répondant à une représentation fonctionnelle donnée, mettre en oeuvre ces tests de manière autonome et analyser les reésultats expérimentaux de manière à proposer les modifications permettant de rendre le prototype fonctionnel et conforme aux attentes.